Vous êtes ici : CHCSCFRLe CHCSC

Le CHCSC

Organisation du centre

Le Centre est placé sous la responsabilité d'un directeur, Jean-Claude Yon, professeur d'histoire contemporaine à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, et de deux directrices adjointes, Aurélie Barjonet, directrice adjointe en charge des relations internationales et maître de conférences en Littérature comparée, et Anaïs Fléchet, directrice adjointe en charge du projet transversal et maîtresse de conférence en histoire contemporaine.

La politique scientifique du CHCSC est définie par son conseil de laboratoire et mise en application par la direction du Centre, avec l’appui de la chargée de gestion administrative et scientifique, de la chargée de valorisation scientifique, et de Maximilien Petit, chargé de ressources documentaires.

Le CHCSC est rattaché à l’Institut d’études culturelles et internationales (IECI) de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines / Université Paris-Saclay, dont il est l’un des deux laboratoires d’appui. Il fait partie du Département Sciences de l’Homme et de la Société (SHS) de l’Université Paris-Saclay et inscrit ses doctorants dans le pôle Sciences Sociales et Humanités (SSH) de l’Ecole doctorale Sciences de l’Homme et de la Société (SHS) Paris-Saclay.

Un laboratoire d'histoire culturelle

Le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) a été créé comme jeune équipe en 1992 et a obtenu en 1994 le statut équipe d’accueil (EA 2448). Seul laboratoire d’histoire en France ayant pour mission exclusive la recherche en histoire culturelle du contemporain (de la fin du XVIIIe siècle à nos jours), il entend la culture comme « l’ensemble des représentations collectives propres à une société » et l’histoire culturelle comme « l’histoire sociale des représentations ». Pluridisciplinaire, il fédère tous ses membres autour de l’histoire culturelle et joue un rôle majeur dans l’étude et la mise en pratique de ce concept, tant à l’échelle de l’Université Paris-Saclay que sur un plan national et international.

Un laboratoire d'excellence

À l’automne 2018, le comité d’experts de l’HCERES écrivait : « Le CHCSC a atteint un niveau d’excellence reconnu aux échelles locale, régionale et internationale dans le domaine vaste et fécond de l’histoire culturelle. Les raisons de ce succès sont nombreuses : les qualités scientifiques des enseignants-chercheurs qui l’ont animé depuis ses origines ; une production impressionnante (plus de 1400 publications, 125 manifestations scientifiques) ; une expertise appréciée dans différents domaines artistiques ; une capacité rarement égalée en SHS à répondre à des appels à projets et à trouver des financements externes importants (plus de 1,8 million d’euros en cinq ans) ; une interdisciplinarité croissante, et maîtrisée, faisant dialoguer les historiens, les littéraires, les spécialités de langues et des aires culturelles de plusieurs continents, auxquels se sont adjoints, de façon harmonieuse, les spécialistes en information et communication, les musicologues et deux représentants des sciences expérimentales. […] Ainsi, le CHCSC est parvenu à préserver ses spécificités de centre dédié à l’histoire culturelle au sens large du contemporain tout en révélant une capacité d’adaptation exceptionnelle tant au niveau des conditions matérielles de la recherche que de l’évolution des questionnements autour du contemporain (intégration de la perspective transculturelle). »

Prix et distinctions (depuis 2011)

- Prix de l’excellence scientifique 2011, attribué par l’UVSQ à l’occasion de son 20ème anniversaire
- Prix de la recherche 2013 de l’INAthèque pour la thèse de Géraldine Poels
- Mention spéciale de la recherche de l’INAthèque 2014 pour la thèse de François Robinet
- Prix de thèse 2015 du Comité de liaison des associations de dix-neuviémistes pour la thèse de Sylvain Nicolle
- Prix de thèse 2015 de l’Assemblée Nationale pour la thèse de Sylvain Nicolle
- Prix François Sommer 2015 pour Grégory Quénet
- Global Scholars Grant – 2015 de la Society for American Historians of Foreign Relations pour Anaïs Fléchet
- Prix Mérimée 2015 de la Ville de Compiègne pour la thèse de Shabahang Kowsar
- Prix d’Encouragement 2016 de l’INAthèque pour le mémoire de Master 2 de Christophe Keroslian
- Prix de la recherche 2017 des Assises du Journalisme pour François Robinet

L’équipe du CHCSC comprend trois chercheurs membres de l’IUF (Anaïs Fléchet, Evanghelia Stead et Alan Kahan), dans trois disciplines différentes (histoire contemporaine, littérature comparée et civilisation britannique).

Un laboratoire pluridisciplinaire

Le CHCSC, par la particularité même de son objet, est composé de chercheurs venus de différents champs des sciences humaines et sociales et, même, pour certains aspects de ses activités scientifiques, des sciences exactes. Il faut noter la grande variété des sections CNU représentées dans le laboratoire, pas moins de neuf : 11 EC en 22e section (histoire et civilisations), 11 en 11e (Langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes), 5 en 71e (Sciences de l'information et de la communication), 4 en 9e (Langue et littérature françaises), 3 en 10e (Littératures comparées), 2 en 14e (Langues et littératures romanes), 2 en 18e (Architecture (ses théories et ses pratiques), arts appliqués, arts plastiques, arts du spectacle, etc.), 1 en 30e (Milieux dilués et optique), 1 en 68e (Biologie des organismes). En 2018, le comité d’experts de l’HCERES observait : « L’interdisciplinarité est au cœur même des travaux du Centre, particulièrement tout ce qui touche à la circulation et aux transferts culturels. »

Un laboratoire en réseau

Salué en 2018 par le comité d’experts de l’HCERES comme un laboratoire « parmi les plus dynamiques en France dans le domaine des SHS », le CHCSC travaille avec un grand nombre de partenaires.

Au sein de l’IECI, il collabore fréquemment avec le laboratoire DYPAC (Dynamiques patrimoniales et culturelles) qui travaille sur une période allant de l’Antiquité au XVIIIe siècle. Avec DYPAC, il est membre du Domaine d’Intérêt Majeur de la région Île-de-France « Matériaux anciens et patrimoniaux » (DIM MAP), labellisé en 2016. Au-delà de l’IECI, le CHCSC a développé des partenariats avec d’autres laboratoires de l’UVSQ : depuis 2017, il participe à la Fédération de Recherche en Sciences Informatiques, Humaines et Sociales (SISH), dont l’une des quatre thématiques concerne le patrimoine et la culture.

A l’échelle du site, de nombreuses collaborations de recherche ont été nouées avec diverses institutions de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Versailles : Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Théâtre Montasier, Port-Royal des Champs, musée Lambinet, Ecole d'architecture de Versailles (et son laboratoire le LéaV), château de Versailles, etc... Tant la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (CASQY) que la mairie de Versailles (en particulier sa Direction des affaires culturelles) sont des partenaires récurrents. Ces collaborations sont complétées et prolongées par celles – très nombreuses – entretenues au niveau régional, avant tout avec de grandes institutions nationales pour la plupart installées à Paris : Archives nationales, Bibliothèque nationale de France, musée d’Orsay, Philharmonie de Paris, etc.

Le Labex Patrima et la Fondation des Sciences du Patrimoine (FSP), dont le CHCSC est un membre fondateur, est une autre composante importante de l’écosystème recherche du l’unité. On retrouve parmi les membres de la FSP nombre de partenaires réguliers du laboratoire (BnF, Archives nationales, musée du quai Branly, INA, etc.) et la FSP offre d’autres partenariats (musée du Louvre, CRCC, C2RMF, CNC, etc...).

Enfin, l’intégration de l’UVSQ dans l’Université Paris-Saclay a offert au CHCSC un nouveau cadre, ses membres ayant notamment participé à la structuration du Département SHS et de la School Humanités de l’Université Paris-Saclay. Créée en 2015, la Maison des Sciences de l’Homme (MSH) Paris-Saclay – dont le CHCSC a contribué à la définition des axes thématiques – est devenu un partenaire important du laboratoire.

Au niveau international, c’est via le réseau METIS et les collaborations nouées par le biais de projets de recherche, notamment ANR, que le CHCSC s’est constitué un réseau de partenaires, aussi bien en Europe qu’en Amérique du Nord, en Amérique latine ou en Afrique. Son attractivité lui permet d’attirer un nombre significatif de doctorants étrangers, grâce notamment à sa « présence numérique renforcée » (rapport de l’HCERES, 2018).

Quatre grands axes de recherche :


1- Création et pratiques culturelles et artistiques
- Ecriture, édition et imprimés
- Arts, musique et spectacles

2- Médias, images et communication
- Histoire culturelle des médias
- Création, médiation et réception des savoirs

3- Patrimoines culturels
- Histoire et valorisation des patrimoines
- Patrimoine et environnement

4- Circulation, transfert et mondialisation
- Dynamique des aires culturelles
- Construction d'un espace atlantiques: Europe / Amériques / Afrique

Le CHCSC en chiffres

40 membres statutaires ;
54 enseignants-chercheurs et chercheurs non titulaires dont 48 doctorants
82 chercheurs associés
17 titulaires de contrats doctoraux
21 chercheurs invités (2013-2018)
74 directions d’ouvrages, 34 éditions d’actes de colloques (2013-2018)
72 colloques (2013-2018)
53 journées d’études (2013-2018)