Vous êtes ici : CHCSCFRManifestations scientifiquesSéminaires

[Éthiques & Mythes de la création] Handicaps et spectacles vivants

Séminaire interdisciplinaire sous la responsabilité de Sylvie Dallet (Partenariats Institut Charles Cros et Harmattan).

le 4 novembre 2020

Séance le mercredi 4 novembre 2020, de 14h00 à 17h00, au 24 rue des écoles, 75005 Paris
24 rue des écoles,
75005 Paris
Avec les comédiens, poètes et metteurs en scène Olivier Couder,  Gérard Lefort et Laurent Grisel.


Introduction par Sylvie DALLET :  Handicaps créateurs
Le programme de recherche de l'Institut Charles Cros, Éthiques de la création, comporte depuis son origine un volet fondateur dit "Handicaps créateurs". Cette démarche a donné lieu à des colloques et des dialogues qui perdurent depuis plusieurs années.


Olivier COUDER : Présence du handicap dans le spectacle vivant
Résumé : « Ce livre est celui d’un amateur. Il faut entendre par là que celui qui l’écrit est un amoureux du théâtre. Sur ma route de comédien puis de metteur en scène, le handicap s’est imposé presque malgré moi, sans que cela soit un projet construit ou un choix de carrière. Le Théâtre du Cristal que j’ai fondé en 1989 s’est alors ouvert à un hors champ de l’art tout aussi passionnant aujourd’hui et dont j’observe les effets insoupçonnés sur les plans esthétiques, sociologiques et politiques. » Un livre de référence sur l’épanouissement actuel des formes artistiques qui conjuguent le spectacle vivant et le handicap.

CV : Psychologue puis comédien et metteur en scène, Olivier Couder a fondé le Théâtre du Cristal en 1989.Depuis cette date, il met en scène les spectacles de la compagnie représentés en France et en Europe avec des comédiens dont bon nombre sont en situation de handicap. Il fonde également en 2010 un Pôle art et handicap soutenu par le département du Val d’Oise, la région Ile de France et le D.R.A.C. Il travaille actuellement à l’émergence d’un réseau francilien d’accessibilité culturelle et à la création d’une agence artistique afin de faciliter l’emploi des comédiens en situation de handicap dans les films, à la télévision et dans des projets de théâtre. Il a écrit plusieurs articles pour les revues « Théâtre Public », « Revue du champ Social », « le Français aujourd’hui » et collaboré à  l’ouvrage collectif « Des théâtres de l’Autres » (éditions Acoria). Son premier ouvrage Présence du handicap dans le spectacle vivant est publié en 2020.


Gérard LEFORT : Vivre et interpréter
Résumé : Un parcours engagé contre l'exclusion de la "normalité"...

CV : Naguère judoka, joueur d’échecs, passionné de moto, je découvre au début des années 80, le mime et le théâtre. L’accident qui m’a rendu paraplégique fut l’occasion, pour moi d’avancer dans une vie associative et expressive nouvelle, tel le one man show. Comédien, conférencier, j'exerce différents responsabilités : président de la Fédération Internationale des Droits de la Personne Handicapée, une association basée au Canada ; j’ai fondé le Groupement des Acteurs de Guadeloupe suite à une suggestion de Jean-Michel Ribes ; j'apporte mon soutien à différentes associations et structures qui réfléchissent à la place des handicapés dans notre société de spectacle.        


Laurent GRISEL : Poésies sourdes : une expérience de la scène                    
Résumé : En langue des signes, l’expérience de poésie conduit nécessairement à une expérience de la scène.  En France, les premières traces datent des années 1830-1840, les menus des banquets annuels de sourds transcrivent des poèmes signés. Dans les années 1900-1910, émerge une poésie féministe sourde. Mais, entre 1920 et 1975, c’est le Déni sourd : la culture sourde et son expression propre, la langue des signes, est déniée par les organisations de sourds elle-mêmes. L’IVT (International Visual Théâtre) est fondé en 1977 grâce à une coopération franco-étatsunienne, En 1978 est jouée la première pièce théâtrale, entièrement en silence, par douze comédiens sourds. Depuis 2010, l’association Arts Résonances, programme et anime une scène de poésies en langue des signes au festival international de poésie Voix Vives de Sète : poètes sourds, poètes entendants, traduits et existants, à l’instant même de leur performance, d’une langue dans l’autre. Les sourds ont pris appui sur leur perception corporelle des rythmes et des vibrations musicales et l’on transposée dans l’interprétation de chansons en LSF : dans les années 1970, aux USA, le Chansigne importe dans la gestuelle les affects de la chanson initiale. En dehors de la langue des signes, le poète sourd Bernard Bragg, inspiré par le mime Marceau, a inventé un art de scène sans équivalent, ni mime, ni chansigne, ni danse, le VV, Visual vernacular, Le VV est aujourd’hui, toujours, un grand lieu d’invention propre à la culture Sourde.

CV : Laurent Grisel a été ouvrier en banlieue parisienne puis dans le Dunkerquois ; permanent national d’une association de consommateurs et d’usagers (CLCV) ; dirigeant dans une société d’ingénierie en environnement (Écobilan SA). Il participe aux travaux du "Labo poétique" associant poètes sourds, poètes de langue orale, traducteurs de LSF et linguistes (voir : https://www.inshs.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/le-laboratoire-poetique-poesie-en-lsf-creation-et-traduction).  Il est membre du comité de rédaction de la revue en ligne remue.net. Site personnel : imagine3tigres.net