Vous êtes ici : CHCSCFRManifestations scientifiquesColloques

Colloque de la Société internationale d'études intermédiales (ISIS) : Journée de création et de recherche "Quatuors scientifiques".

le 18 octobre 2021

Le lundi 18 octobre 2021
BnF
Petit auditorium, quai François Mauriac, Paris 13ème

Journée de création et de recherche intitulée "Quatuors scientifiques", initialement prévue en 2020 et reportée à l'automne 2021, en association avec le congrès "L'oeuvre intermédiale" de la Société internationale d'études intermédiales.

Le projet annuel Reicha Visionnaire 2020 est né à l’occasion du 250e anniversaire de la naissance d’Antoine Reicha en 1770. Il fait écho à l’intérêt particulier des chercheurs et des musiciens catalysé par la redécouverte récente de partitions manuscrites de ce compositeur dans le fonds de la Bibliothèque nationale de France, qui suscitent de nouvelles interrogations sur l’impact de son oeuvre musicale et théorique, ainsi que sur l’influence de son activité pédagogique. D’origine tchèque, « Antonín Rejcha » qui, en son temps, développe son activité aussi bien à Bonn et à Hambourg qu’à Vienne et à Paris, est un cas frappant de citoyen européen ayant rendu possible de riches transferts culturels et musicaux. En lisant ses ouvrages et en écoutant ses oeuvres les plus novatrices, on est même amené à s’interroger sur l’importance de l’impact de son héritage sur les compositeurs du XXe siècle. Piloté par la BnF, l’aCROSS et l’Ambassade de la République tchèque ce projet sous la direction de Mathias Auclaire et Lenka Stransky (en France) et Jana Franková (en République tchèque) s’est attaché à mettre en lumière les aspects visionnaires de ce compositeur hors du commun, à le faire entendre à l’occasion de concerts et à faire discuter chercheurs et musiciens en présence du grand public.

Dans le cadre de ce projet et en association avec le congrès L’oeuvre intermédiale de la Société internationale d’études intermédiales, nous organisons le 18 octobre une Journée de création et de recherche intitulée Quatuors scientifiques, initialement prévue en 2020 et reportée à l’automne 2021 en raison de la crise sanitaire. La Journée est soutenue financièrement par les Universités Gustav Eiffel, Sorbonne, Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et l’Ambassade de la République tchèque en France.

Reflétant la pensée compositionnelle de Reicha, notamment sa passion pour la fugue, Quatuor Guermantes propose en alternance des mouvements de son Quatuors scientifique en dialogue avec des oeuvres intermédiales, créées spécialement pour cette occasion. À visée résolument scientifique, cette performance-concert permettra d’engager un dialogue entre les époques — les « esprits du temps » — et les médias artistiques. Elle sera précédée de deux conférences données par le professeur Herbert Schneider et par le pianiste, compositeur et chercheur Jean-Jacques Dünki sur le sujet de l’écriture des fugues de Reicha. Une table ronde — qui présentera des créations intermédiales inspirées par Quatuor scientifique, avec la participation d’artistes, de compositeurs et de chercheurs (Jean-Marc Chouvel, Miguel Almiron, Florent Di Bartolo, Martin Laliberté et Andréa Giomi) — conclura la séance de l’après-midi. Un dialogue intime avec son confrère Joseph Haydn et son compatriote Josef Mysliveček — modèle de personnage novateur du langage musical — est entamé au concert de clôture interprété par l’excellent jeune Quatuor Guermantes.

La manifestation se déroule sous le patronage de Son Excellence M. Michal Fleischmann, Ambassadeur de la République tchèque en France, Délégué Permanent auprès de l’UNESCO.

Lenka Stransky, Directrice de l’aCROSS
 

PROGRAMME DE LA JOURNÉE
 
14h - Conférence inaugurale
Hommage à Antoine Reicha
Herbert Schneider, Professeur émérite de l’Université de la Sarre (Allemagne)

14h40 - Conférences lectures
Antoine Reicha, mouton à cinq pattes – quelques observations autour de la fugue op. 36, n° 20
Jean-Jacques Dünki, pianiste, compositeur, chercheur (Suisse)

15h20 - Table ronde et présentations
Le Quatuor scientifique : dialogues des créations intermédiales
Martin Laliberté, compositeur, professeur, Université G. Eiffel
Miguel Almiron, artiste, McC, Université G. Eiffel
Florent Di Bartolo, artiste, McC, Université G. Eiffel
Jean-Marc Chouvel, compositeur, professeur, Sorbonne Université
Andréa Giomi, artiste, chercheur, Université G. Eiffel

15h30 - Concert performances
Quatuors scientifiques
Antoine Reicha, Quatuor Scientifique
2. Fugue : Allegro vivace
Traitement interactif : Miguel Almiron, Andrea Giomi

Jean-Marc ChouvelMOIR, un Quatuor Scientifique, création
Vidéo sur un poème et des images du compositeur

Antoine Reicha, Quatuor Scientifique
4. Fugue : Allegro moderato

Martin Laliberté, RIORIM, Hommage à Reicha, création
Composition visuelles : Florent Di Bartolo
Traitement sonore : Martin Laliberté

Antoine Reicha, Quatuor Scientifique
11. Fugue (Thème de J. Haydn) : Allegro molto moderato

18h30 - CONCERT
Josef Mysliveček
Quatuor n°3 en do mineur

Antoine Reicha
Quatuor Scientifique, n°1, 2, 4, 8, 9, 10, 11, 12

Interprètes : Quatuor Guermantes
Josépha Jégard, violon 1
Julia Boyer, violon 2
Julien Lo Pinto, alto
Olivia Gutherz, violoncelle

-----------------------------

Le Quatuor Guermantes s’est formé en 2010 à l’initiative de la violoniste Josépha Jégard et de la violoncelliste Olivia Gutherz suite à leur rencontre à la Hochschule für Musik und Tanz de Cologne en Allemagne, leur recherche musicale s’est poursuivie en France avec la violoniste Julia Boyer et l’altiste Julien Lo Pinto. Ces quatre musiciens se consacrent principalement à la période classique et romantique, attirés par la riche palette sonore que proposent l’interprétation et le timbre des instruments d’époque, et l’écriture musicale à la fois savante et naturelle. Le quatuor a également pour objectif de promouvoir le mouvement « Sturm und Drang », par le biais l’élaboration de ce courant, tels que de compositeurs peu connus mais tout aussi importants à Joseph Martin Kraus (1756-1792) et Hyacinthe Jadin (1776-1800), en regard à l’interprétation d’oeuvres majeures du quatuor à cordes de Haydn et Mozart.
« Les aspects musicaux contrastés de ce courant sont désormais assez bien définis : prédominance du mode mineur, changement fréquent de tonalités et de thématique, modulations inusitées dans les tons éloignés, modifications soudaines et violentes de dynamique, et, pardessus tout, dramatisation constante du discours musical ». (Kraus, Etwas von und über Musik fürs Jahr 1777).
Le quatuor s’est produit à Paris, à Cologne (Allemagne), à Zwolle (Pays-bas), au Festival de Saintes, au château de Montfrin, aux « Rencontres Musicales du Roubion », au Musée des Beaux Arts de Nîmes, à Vers Pont-du-Gard, ainsi que dans d’autres festivals et programmations.
Informations complémentaires
  • Conférence, table ronde, concert-performance : Petit auditorium, Quai François -Mauriac, Paris 13ème, Bibliothèque Nationale de France.
Entrée gratuite mais réservation recommandée sur : https://affluences.com/bnf-expositions/reservation?type=2207&date=2021-10-18&resource=64121
 
  • Concert : Petit auditorium, Quai François -Mauriac, Paris 13ème, Bibliothèque Nationale de France.
Réservation obligatoire sur : https://bnf.tickeasy.com/fr-FR/produit