Accès direct au contenu

Dans :

Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés contemporaines - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

CHCSC > Actualités > Colloques

Interculturalités !? État des lieux et perspectives, théories et pratiques

Ce colloque interdisciplinaire constitue le premier volet d’une manifestation scientifique internationale co-organisée entre l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (laboratoire Suds d’Amériques/ILEI) et l’Université Antonine du Liban. La thématique et les orientations scientifiques en ont été conçues et préparées par les deux établissements qui hébergeront à tour de rôle deux colloques, permettant ainsi de toucher à la fois les publics du Nord et du Sud.

Interculturalités-Liban.jpg
Les chercheurs associés à ce projet représenteront une diversité disciplinaire, anthropologues, historiens, écrivains, sociologues, littéraires, traductologues... mais aussi ces passeurs de culture, agents d'interculturalité que sont les enseignants de l'enseignement général : quels questionnements dans quelles disciplines ? Où se situe la « civilisation » comme discipline ? Traductibilité des concepts : entre globalization et mondialisation, les connotations ne sont pas les mêmes : en croyant parler de la même chose, nous sommes parlés par nos langues.

Plusieurs axes seront abordés :
Théorie : Cultures minoritaires / mainstream / élite : à repenser comme sociétés d'accueil / sociétés d'origine --vers une typologie des écrits / fictions qui témoignent de ces rencontres. Donc repenser l’étude des faits littéraires et artistiques comme pertinents pour une anthropologie de l’interculturel.
Transferts culturels, transculturalité, métissage, hybridité, créolisation, etc. : les notions elles mêmes brouillent les enjeux. Quels outils pour dépasser l’essentialisme des cultures, l’a priori d’une « consistance interne des cultures » (Arezki Cherfaoui) ? percevoir, appréhender, la valeur structurante des transferts culturels ? En quoi peuvent-ils converger ? Comment les enjeux de l’interculturalité entrent-ils dans des stratégies de pouvoir ? Le lien entre culture et pouvoir est-il lui-même culturel ? Peut-on construire des identités « post-culturelles » ?
Regard sur les zones de contact asymétriques : n'y a-t-il pas dans cette spatialisation un réexamen d'un colonialisme opposant zones de culture et barbarie ? Mais la spatialisation peut être une métaphore de l'opposition entre culture « civilisée » et culture « populaire »--frontière évidemment mouvante.
Interculturalité et subjectivité : que nous disent les arts du récit sur les rapports du sujet à sa / ses cultures, en fonction de ses expériences personnelles ?
La question de la structuration du champ de la recherche en sciences humaines et sociales :
l’avenir des aires culturelles est une question connexe, que nous pouvons garder à l'horizon. La définition des aires culturelles ne définitelle pas des groupes humains sur des critères aussi artificiels que d’autres — et avec d’importants enjeux de pouvoir ? Quelle est la part des services culturels des puissances dominantes dans la définition ou le développement de ces aires ?
Mondialisation, collaboration académique et technologies de l’Information et de la
communication (TIC) : communication interculturelle, techniques, idéologies, présupposés de la mobilité, du e-learning, de la co-diplomation. Bilinguisme et identité linguistique et culturelle.
Politiques de mobilité universitaire internationale (notamment européenne). Dynamisme des
formations dans les pays émergents pour le montage de projets internationaux et interculturels.

Télécharger le programme du colloque [PDF - 63 Ko]
Le colloque en images

Informations complémentaires :

Dernière mise à jour de cette page : 22 février 2013


Informations pratiques

du jeudi 2 mai au vendredi 4 mai 2012
Jacques Pothier jacques.pothier@uvsq.fr
 

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

http://www.uvsq.fr