Accès direct au contenu

Dans :

Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés contemporaines - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

CHCSC > La recherche > Labex Patrima

Patrima

Le laboratoire d’excellence PatriMa, piloté par la Fondation des Sciences du Patrimoine a pour ambition de structurer et de financer la recherche autour du patrimoine culturel matériel, avec trois axes:
la connaissance intime du patrimoine
l'amélioration des procédés de conservation et de restauration
l'amélioration des techniques de diffusion des connaissances
 
Porté par les équipes de l’IECI, il a été sélectionné parmi les douze projets français classés A+ dans le domaine des sciences humaines et sociales par le jury international et le Commissariat Général à l’Investissement, le 25 mars 2011 (Télécharger le communiqué de presse [PDF - 78 Ko]). La reconnaissance de ce projet, mis en œuvre par les universités de Cergy-Pontoise (UCP) et de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ), place la recherche menée à l’IECI au niveau scientifique des plus grandes universités.
L’objectif est de créer une dynamique interdisciplinaire de recherche et de formation sur le patrimoine, dans les dix prochaines années, au niveau du grand ouest parisien. Portant sur « les patrimoines matériels » (objets de musée, livres et manuscrits, archives, bâtiments…), ce projet réunit l’UVSQ et l’université de Cergy-Pontoise, des laboratoires d’analyse scientifique des objets patrimoniaux (ministère de la Culture et CNRS), de grands établissements patrimoniaux (Château de Versailles, Louvre, Archives nationales, Bibliothèque nationale de France…), ainsi que les partenaires de l’IEC (CASQY, Archives départementales des Yvelines, ENSAV, Musée de Port-Royal…).
Le laboratoire d’excellence consacre son budget au développement de programmes de recherche, mais aussi et surtout à la création de formations, en particulier de niveau master, et au financement de chercheurs de tout niveau.

Les thèses CHCSC financées par Patrima

  Doctorante : Anne-Claire Bondon
  Directrice de thèse : Ada Savin

 > La révolution des miroirs : diffusion et démocratisation du reflet de soi au XIXe   siècle
 Doctorant : Christophe Meslin
 Directeur de la thèse : Jean-Claude Yon, professeur d’histoire contemporaine, CHCSC, UVSQ

>  ARCHLUTH. L’atelier de lutherie parisien : de l’archive à l’instrument (fin du XVIIIe s.-début du XXe s.). Etude historique et patrimoniale du fonds Gand & Bernardel
Directeur de thèse : Jean-Claude Yon (CHCSC / UVSQ)
Co-direction : Christine Laloue et Jean-Philippe Echard (Equipe Conservation Recherche, Musée de la musique, Paris Cité de la Musique)
Année d'obtention : AAP Patrima 2016

 

Bourses de M2

2013
 > Le journal de bord du Théâtre du Palais Royal (1877-1887). Dépouillement et exploitation
Etudiant : Nicolas Latrige
Directeur de recherche : Jean-Claude Yon

Post-docs

> TVPatMat
Médiation du patrimoine matériel par un outil numérique sur les archives audiovisuelles
Porteur du projet: Christian Delporte (CHCSC)
Post-doctorante : Thibault Le Hégarat (CHCSC)
Partenaires: INA
Année d'obtention : AAP Patrima 2016
En savoir plus

> TransfoPress
Etude transnationale de la presse en langues étrangères 
Ce projet de recherche émergent porte sur un objet patrimonial matériel totalement délaissé tant en France, que dans quasiment tous les autres pays du monde : la presse publiée dans des langues autres que la ou les langues nationales. 
Porteur du projet: Christian Delporte (CHCSC)
Post-doctorante : Géraldine Poels
  Partenaires:
  CHCSC (Diana COOPER-RICHET)
  BnF (Philippe MEZZASALMA)
  BDIC (Benjamin GILLES)
 Universidade Estadual Paulista (UNESP), São Paulo (Brésil) (Valeria GUIMARAES)
  En savoir plus
 

Projets de recherche


P2S Les patrimoines du spectacle : en scène !
Les patrimoines du spectacle forment une matière profuse et variée, complexe à conserver comme à analyser. Cette mémoire pourrait profiter des technologies innovantes et d’une valorisation créative pour stimuler sa diffusion et son accessibilité. Le projet se propose de favoriser ces évolutions.
L’équipe de P2S (« Les patrimoines du spectacle : en scène ! ») réalise ainsi une recherche exploratoire sur les patrimoines du spectacle à partir d’un travail historiographique modélisable et d’archives précises documentant un demi-siècle d’histoire théâtrale (1850-1900) – époque où Paris domine la vie théâtrale mondiale. Dix lieux de spectacle ont été sélectionnés (Palais Royal, salle Louvois, salle Ventadour, les deux salles du Vaudeville, les Variétés, la Comédie-Française, l’Opéra-Comique, les Nouveautés et la salle Le Peletier). Toutes situées en cercles concentriques autour de la Rotonde des Arts du spectacle, ces salles dessinent une géographie du Paris théâtral du XIXe siècle, qui sera également une aire de jeu. L’objectif est en effet de construire un prototype de jeu vidéo permettant la valorisation des collections du département des Arts du spectacle de la BnF auprès d’un large public.
Porteur : Jean-Claude Yon (CHCSC-UVSQ)
Partenaires : CHCSC - UVSQ, BnF - Département des Arts du spectacle, Paragraphe - Université Paris 8, Laboratoire Scènes et Savoirs Université Paris 8 - LABEX Arts-H2H

La patrimonialisation des éphémères (PatrimEph)
PatrimEph propose d’interroger la place des « éphémères » dans notre patrimoine, à partir d’une définition provisoirement par défaut : ni livres, ni périodiques, les éphémères se présentent sous des formes et des dénominations variées : du pamphlet au tweet en passant par le tract ou l’affiche...Autant de traces, graphiques, imprimées ou numériques, éventuellement illustrées, attachées aux circonstances historiques qui les font naître, et suscitant pourtant des pratiques aléatoires ou méthodiques, individuelles ou collectives de patrimonialisation. Collecte, collection, transmission, acquisition par des institutions : ces opérations conditionnent la constitution de fonds qui lancent concrètement un défi aux conservateurs (comment les conserver, les inventorier ?) et aux chercheurs (quelle valeur et quelle reconnaissance leur accorder à l’heure des choix de corpus d’étude?). PatrimEph entend confronter les points de vue des conservateurs et des chercheurs, mais aussi de trois disciplines (études littéraires, histoire, histoire de l’art) sur des objets fragiles et complexes, à la croisée de la littérature, des arts et de la politique, mais aussi d’une histoire de l’événement et du quotidien. L’étude de leur changement de statut sur une période longue (XVIIIe-XXIe), voudrait attirer l’attention sur le caractère relatif de la notion même de patrimoine et interroger les choix et les dispositifs à travers lesquels se construit notre histoire culturelle.
Porteur du projet: Florence FERRAN (CRTF, UCP)
  Partenaires:
  LDI, UCP (Olivier BELIN)
  CICC, UCP (Annie DUPRAT et Valérie TOUREILLE)
  UMR5605, Université de Bourgogne (Bertrand TILLIER)
  CHCSC, UVSQ (Jean-Yves MOLLIER)
  En savoir plus
  >  Présentation du projet de recherche
  >  Journées d'études "Les éphémères : objets, corpus, culture (16e-21e siècles)"

Dernière mise à jour de cette page : 22 juillet 2016


http://www.uvsq.fr