Accès direct au contenu

Dans :

Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés contemporaines - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf
Modifier la fiche

CHCSC > L'équipe > Membres associés > Enseignants-chercheurs associés

Bernard Valentini

Informations générales

Statut : Maître de conférences
Composante : Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC)
Courriel : bernard.valentini@u-paris10.fr
Adresse : Adresse professionnelle : Pôle « Métiers du livre » 11, rue Pozzo di Borgo 92210 St Cloud
Téléphone : 01 55 39 12 72

Fonction(s)

Maître de conférences à l'Université Paris-Ouest

Activités administratives

Responsabilités scientifiques et administratives :

Membre de la Commission Nationale d’expertise Licences professionnelles ; 39 rapports en 2012.
Membre du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail ministériel du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche (CHSCTMESR) 2012- .
Membre élu au Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche CNESER mars 2007-2010.
Membre de la commission permanente du CNESER, juin 2007-2010.
Membre du CNESER disciplinaire, janvier 2008-2010.
Membre nommé de la commission d’appel d’attribution des Primes d’Encadrement Doctoral et de Recherche (PEDR) juin 2007, fin de mission mars 2009 (LRU).
Membre de la Commission d’experts de l’Université de Reims, titulaire, 2007-2012
Membre du conseil de laboratoire du CRESPPA.
Membre du Conseil Scientifique de l’IREA, Institut de Recherche, d’Etude et d’Animation.
Membre du Comité Editorial de l’IREA
Membre de l’Association des Sociologues Enseignants du Supérieur, ASES.
Membre de l’Association Française de Sociologie, AFS.
Observateur au CEFRI, Alerte aux réalités internationales.

Désigné comme expert à la Commission des statuts du Conseil Supérieur de la fonction publique de l’Etat depuis le 19 janvier 2009, DGAFP.

Chef de département Information Communication « Métiers du livre », Responsable des licences professionnelles : 2008-2010    .
Licence professionnelle : Arts, Lettres et langues. Mention : Activités et techniques de Communication. Spécialité : Communications Audiovisuelles et multimédias locales et de proximité.
Licence professionnelle : Edition.
Licence professionnelle : Librairie en apprentissage, partenariat avec l’INFL, Institut National de Formation des Libraires (émanation du SLF, Syndicat de la Librairie Française), mise en place (juin 2006) et pilotée par moi-même.

Membre du conseil scientifique de l’UMR 7183 Genre, travail et mobilités (GTM).
 

Activités de recherche

Sociologie de l’écrit, sociologie des professions.

Recherches en cours :

Universitaire au Pôle Métiers du livre de St Cloud, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, Institut Universitaire de Ville d’Avray St Cloud depuis bientôt vingt ans, d’année en année je suis de plus en plus sollicité par les maisons d’édition ou des personnes singulières afin de publier.
Aujourd’hui c’est un véritable document historique que l’on vient de me confier : 600 feuillets qui correspondent à environ 1000 pages de 1500 signes. Les mémoires de Braulio SERRANO CAPUJ, homme d’origine modeste qui vivra toute sa vie humblement après avoir occupé des fonctions importantes au Conseil d’Aragon durant la guerre d’Espagne, puis comme Commissaire général des armées républicaines. Il quittera l’Espagne à la défaite de son camp, et participera comme ministre à l’éphémère gouvernement espagnol en exil.
Ce sont ses notes prises pendant la guerre d’Espagne, la défaite des armées républicaines puis l’exil, trente-huit années qui défilent sous nos yeux et qui reposent aujourd’hui sur ma table de travail.
L’histoire de Braulio SERRANO CAPUJ débute dans un petit village d’Aragon (Robres). La région est essentiellement rurale. Elle est décrite sous différents aspects dans une langue très littéraire. Braulio est particulièrement observateur de cette ruralité, des conditions de vie et de travail, de la géographie, du relief, de l’organisation de l’espace. Le narrateur évoque ses aspirations, nous décrit son ascension sociale alors que sa naissance ne lui promet rien d’autre qu’une place de berger ou de laboureur. Sa volonté nous surprend. Le texte nous révèle sa sensibilité et son courage. Une force l’anime, celle de ses rêves et de ses aspirations : éduquer les plus pauvres.
Au retour de son service militaire (1929-1933) il adhère à la CNT (Confédération Nationale du Travail). En 1936 à la chute de la monarchie, la guerre civile éclate dans le pays, il reste à Caspe où il participe à de nombreuses actions. Arrêté, il est conduit en prison. Libéré par la CNT, il écrira de nombreuses chroniques sociales. Lorsque l’Aragon se retrouve aux mains des marxistes il participe au mouvement Liberatorio (Mouvement libertaire). Dès le début de l’année 1938, il sent que la guerre est perdue pour les républicains. En 1939, le 7 février il quitte avec sa famille l’Espagne et traverse les Pyrénées pour s’exiler en France. Un exil qui durera plus de cinquante ans.
Ces six cents feuillets constituent un témoignage complet mais aussi sans doute partial de cette période, si peu décrite par les acteurs. L’exil accompagne les riches notes de Braulio SERRANO CAPIJ.
Mon projet est, dans le cadre, aussi de mon activité au sein de Pôle Métiers du livre, de m’attacher à partir d’un nouvel horizon, à regarder le passé. Tout en reconnaissant les valeurs, (au-delà de l’activité de partis politiques et de syndicats) qui conduisent progressivement aux changements, je souhaite me pencher sur l’implication personnelle de citoyens ou de militants souvent anonymes, qui ont participé aux transformations de la société espagnole ? Je voudrais analyser l’action de Braulio citoyens mais également militant. Ses mémoires sont l’addition des trente-huit premières années de sa vie. On n’y trouve pas les grandes figures auxquelles tant de pages ont été dédiées. L’histoire de cet homme se passe dans les cuisines des maisons rurales, dans les gares ferroviaires, dans les bureaux du Conseil d’Aragon, dans les camps de réfugiés du sud de la France.
Les mémoires de Braulio SERRANO CAPUJ sont quasiment un modèle. Pas par le drame ou les faits exceptionnels qu’il relate, mais par sa capacité à résumer le caractère et les aspirations de milliers de citoyens et de militants qui ensemble donnèrent naissance à la plus généreuse et courageuse génération de l’histoire de l’Espagne.
Responsable de l’observatoire de la vie étudiante au Pôle Métiers du livre de St Cloud (92), chaque année je mène une enquête empirique sur le devenir de nos étudiants, 110 DUT et 45 licences professionnelles. Les résultats sont régulièrement publiés dans des ouvrages aux éditions Ellipses de Paris. En 1999 dans Les professions du livre, je présente les résultats dans le chapitre V sur Identité et premier emploi des étudiants « Métiers du livre » et en 2006 toujours aux éditions Ellipses de Paris Morphologie sociale et insertion professionnelle aux Métiers du livre. Une nouvelle édition aurait dû être publiée cette année
Comme je l’ai déjà indiqué la démarche comparative n’est pas absente de mes préoccupations. La relativisation à laquelle m’invite la comparaison internationale, me conduit à mieux fonder mes modèles explicatifs issus de mon terrain de recherche (programme Les métiers des arts et de la culture en Europe). Cette activité de sociologue du travail avant d’être, celle du sociologue de l’écrit m’a conduit naturellement à participer à la rédaction du premier « Répertoire Interministériel des Métiers de l’Etat ». Cet outil compte 557 pages et a été complété ces dernières semaines par une nouvelle publication.
Depuis un peu plus d’un an, des membres du CRESPPA ont mis en place un séminaire de recherche sur le thème des émotions auquel je participe. Ces recherches s’inscrivaient peu, à l’origine, dans mes champs de recherche, mais mon implication dans la vie étudiante au Pôle Métiers du livre de St Cloud et la création d’une fondation Didier Anzieu à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense me conduisent à élargir mon propre domaine de recherche.
La souffrance au travail des étudiants est l’objet de peu de prospection. Comme membre du CHSCT-MESR j’ai accès aux différentes enquêtes épidémiologiques sur les troubles liés au travail de ces jeunes. Le passage à la vie adulte fait apparaître des difficultés tant sur le plan affectif et émotionnel que social.
Mes futurs travaux devraient porter sur l’inscription dans le monde professionnel et social de ces étudiants en difficultés, sur la construction de leur avenir personnel et collectif incertain et parfois imprévisible.

La relation formation emploi au « Métiers du livre ».
Réalisation d’un documentaire sur la genèse de la psychanalyse de groupe avec la participation des étudiants  du DEUST audiovisuel de Paris X (2006-2009).

Séminaires , groupes de travail :

2006 : Communication à St Cloud, lundi 20 mars 2006, « L’édition scientifique et les manuels scolaires ». UVSQ ST Quentin en Yvelines.
2005 : Communication à St Cloud, mardi 07 juin 2005, « Le mode de renouvellement des élites dans le monde de l’édition ». UVSQ ST Quentin en Yvelines.

Groupes de recherche, sociétés savantes, comités de rédaction :

Les cahiers du genre.
Membre du laboratoire Genre, Travail et Mobilités (GTM, UMR 7183 CNRS).

Publications :

Direction d’ouvrages et de numéros de revues

« Le Renard n’aime pas le jambon, maquisard à 20 ans » Edisud, Aix en Provence, juin 2004 (1500 exemplaires épuisés).

Articles de revue

Notes de lecture sur l’ouvrage de Maria VASCONCELLOS Professeur des Universités à Lille III « L’enseignement supérieur en France », La Découverte, Paris, 2006 pour la revue PE, Profession Education, du SGEN-CFDT et la revue Cadres.

Communication à l’Université de Nouvelle-Calédonie du mardi 03 mai 2005, « Parcours professionnels et lecture ». Nouméa, NOUVELLE-CALÉDONIE.

Conférence au Lycée français de SINGAPOUR vendredi 22 avril 2005, « Les formations du livre en France ». SINGAPOUR.

Colloque européen du Samedi 9 avril 2005, Former aux métiers du livre en Europe « La relation formation emploi dans les métiers du livre en France, qu’en est-il en Europe ». Actes du colloque. Université de Paris X, Pôle Métiers du livre, St Cloud (92).

Article dans Campus : « La mobilité géographique des enseignants chercheurs » mai 2005.

2003 : Communication au colloque de l’ISST (Institut des Sciences Sociales du Travail) les 25 et 26 septembre 2003 à l’Université de Paris X Nanterre sur la Métamorphose juridique de l’enseignement supérieur.
Discutant de la première table ronde sur « Fonction publique : statut ou contrat de travail ? ».

2002 : Communication. Le paysage général de la lecture en France. Université de WESTMINSTER, Londres, décembre.

Communication. Ce que lire veut dire. ENSSIB Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques. Villeurbanne, février.

2001 : Communication. Les publiques et les usages en bibliothèque, ENSSIB Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques. Villeurbanne, novembre.

Communication. L’organisation du travail dans l’édition française. Université de Florence (Italie), Florence, avril.

Communication. Morphologie sociale d’une profession : les bibliothécaires, Université de Lyon II, Lyon, février.

2000 : Article. L’industrie de l’édition et le livre de poche, in Entreprise et histoire N° 24, Paris, juin.

Communication et article. Les défis des métiers de la communication. Université-Entreprise sous la direction du Président André LEGRAND. Paris, Presses universitaires de Paris X, mars.

Article. Les maisons d’édition et le champ de la B.D, Festival International de la Bande Dessinée et de l’Image, Angoulême, Actes, janvier.

1999 : Chapitre d’ouvrage. Identité et premier emploi des étudiants « Métiers du livre » in BRUILLON M. (Ellipses), Les professions du livre, Paris, Ellipses.

1997 : Communication. L’organisation du travail dans l’univers du livre, in Journées Internationales d’histoire de l’abbaye de Flaran, juin.

Article. Les effets esthétiques dans la littérature, N° spécial Info-Com, octobre.

1995-1996 : Rapport de recherche. Explorer les parcours professionnels et la gestion de carrière des titulaires de la fonction de formation. Important contrat de recherche signé avec RENAULT et mené à deux (avec Muriel GELIN), rapport remis à l’entreprise (RENAULT), octobre 1996.

Contributions à des ouvrages collectifs

« Les professions du livre » sous la direction de Michel BRUILLON et Sylvie DUCAS, Ellipses, octobre 2006.Chapitre d’ouvrage « Morphologie sociale et accès à l’emploi des étudiants du livre » Bernard VALENTINI, chapitre v.

Autres productions scientifiques :

Colloque et article : Université de Paris Ouest Nanterre La Défense « Santé Psychique de l’étudiant et du jeune adulte » Samedi 24 novembre 2012, communication : Le bien-être au travail au sein des Universités.

Colloques : Ecole de médecine, Premier colloque international sur La santé des étudiants, (Docteur Françoise DUCRET), vendredi 21 octobre 2011, communication B.V Les attentes de université.

Colloque et article : Paris 15 Juin 2011 Filles-garçons en famille et à l’école : reproduction des inégalités ou éducation à l’égalité ? Idées reçues sur masculin / féminin, pages 37 à 67animation de la première table ronde. Actes du colloque collection Recherche-Université Le Manuscrit, Paris.

Ouvrage : Mémoires d’un maquis ,Fort de France, Barrème, Basses Alpes (1942-1944). avec Michel TRUFFET, Le Manuscrit, Paris, juin 2009, collection Essais et Documents, 203 pp. 

Coorganisateur du premier colloque de l’IREA, Auditorium de l’hôtel de ville de Paris, vendredi 28 et samedi 29 novembre 2008 « Evaluer l’évaluation », Evaluation des apprentissages : Légitimité et usage des évaluations internationales dans le système scolaire, Nouveaux dispositifs d’évaluation ou de dévalorisation ? Pourquoi ? Les étudiants : que sait-on de ce qu’ils savent ? Evaluation des politiques publiques : Evaluation de la politique éducative : pourquoi la France s’y est mise si tardivement ? Evaluation, enseignement supérieur et recherche, A qui sert l’évaluation ? 

Communication : Dans le cadre du projet Européana (portail unique pour 27 pays), Communication : « Comment organiser la préservation des 75 000 manuscrits et 1 100 000 imprimés dont 83 000 incunables de la Bibliothèque Vaticane », Université de Rome La SAPIENZA, jeudi 30 octobre 2008. Séjour à Rome   échange dans le cadre du projet « Européana » du 26 octobre au 1 novembre 2008.

Communication : Biblioteca Nacional de Portugal, séjour à LISBONNE du 03 au 08 mars 2008, échange dans le cadre du projet « Européana », contribution française à la bibliothèque numérique européenne, communication le jeudi 06 mars à Biblioteca Nacional de Portugal « Les modifications de l’organisation du travail des bibliothécaires liées à la numérisation des documents ».

(2005-2006) Participation à la rédaction du premier « Répertoire Interministériel des Métiers de l’Etat » (RIME), groupe de travail N° 8 recherche, sous la Présidence de Suzanne SRODOGORA, publication DGAFT, 15 novembre 2006.

Dernière mise à jour de cette page : 25 décembre 2012


Recherche dans la cévéthèque

Recherche dans la cévéthèque

http://www.uvsq.fr