Accès direct au contenu

Dans :

Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés contemporaines - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

CHCSC > Actualités > Soutenances

Transferts culturels et contrôle de l’imprimé pendant la colonisation française au Vietnam (1862-1945)

Par Mademoiselle Thu Hang LE Discipline : Histoire Contemporaine Laboratoire : CHCSC

soutenance THESE
Dès 1858, début de la conquête française en Indochine, l’imprimerie, l’édition et la presse ont joué un rôle central dans la colonie, aussi bien sur le plan économique, politique, social que culturel. Ces moyens sont en effet indispensables à la nouvelle administration : ils permettent d’informer les troupes militaires reparties dans le pays et de diffuser parmi les peuples du territoire indochinois des informations sur le nouvel ordre colonial afin de maintenir leur domination par la force ou la propagande. Bien que des techniques d’impression et de reproduction existent au Việt Nam avant la période coloniale, les nouvelles techniques introduites par les Français vont bouleverser durablement les pratiques liées à la diffusion de l’écrit. La première conséquence majeure est la vulgarisation du quốc ngữ, romanisation de la langue vietnamienne ancienne écrite qui était en sinogrammes. Loin de n’être qu’un outil du pouvoir colonial, ces pratiques vont servir à la diffusion des idées développées par l’intelligentsia locale. Formée ou influencée par un enseignement moderne, celle-ci produit des écrits fortement influencés par l’occident dans le fonds et dans la forme, mais qui expriment le plus souvent un sentiment anticolonial. Malgré les tentatives répétées du pouvoir colonial de censurer les journaux et ouvrages qui étaient les supports essentiels de diffusion des idées nationalistes, l’édition et la presse vietnamiennes parviennent à devenir indépendantes et elles connaissent un essor sans précédent pendant la Seconde Guerre mondiale.
Mots clés : administration, censure, colonisation, contre-propagande, contrôle, édition, enseignement, évangélisation, imprimerie, intellectuels, livre, presse, propagande, quốc ngữ, traduction, transferts culturels, xylographie.

Abstract : Cultural transfer and printer control during the French colonization in Việt Nam (1862-1945)
From the beginning of the French conquest of Indochina in 1858, printing, publishing and the press played a key economic, social, political and cultural role in the colony. These activities were essential to the new administration: they allowed it to inform military troops who had returned home and to disseminate among the peoples of Indochina information about the new colonial order so as to maintain domination by force or propaganda. Although techniques of printing and reproduction existed in Việt Nam before the colonial period, those introduced by the French permanently changed the practices linked to the diffusion of written information. The first major consequence was the popularization of quốc ngữ through the romanization of Vietnamese, which was previously written in Chinese characters. Far from being just a tool of the colonial power, these practices served to diffuse ideas developed by the local intelligentsia. Trained or influenced by a “modern” education, these intellectuals produced writings deeply influenced by western ideas in their form and content, but which very often conveyed anti-colonial sentiments. Despite repeated attempts of the colonial power to censor journals and books that were an essential medium for the diffusion of nationalist ideas, publishing and the Vietnamese press succeeded in becoming independent and in experiencing an unprecedented expansion during World War Two.
Key Words : Administration, censorship, colonization, counter-propaganda, control, publishing, education, evangelization, printing, intellectuals, book, press, propaganda, quốc ngữ, translation, cultural exchange, xylography.
 

Membres du jury :

Alain FOREST, Professeur des Universités, à l’Université de Paris 7 Diderot – Rapporteur
Hugues TERTRAIS, Professeur des Universités, à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne – Rapporteur
Jean-Yves MOLLIER, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Directeur de thèse
Jean-François KLEIN, Maître de Conférences, à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Paris – Examinateur
Christian DELPORTE, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Examinateur

Dernière mise à jour de cette page : 11 avril 2013


Informations pratiques

 

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

http://www.uvsq.fr