Accès direct au contenu

Dans :

Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés contemporaines - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

CHCSC > Actualités > Séminaires > Séminaires passés

Séminaire du CHCSC (2014-2015)

Le séminaire du Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines reprend à partir de janvier, pour trois séances consacrées à la question de l'interdisciplinarité et des enjeux qu'elle pose à l'histoire culturelle

images.jpg
Le séminaire du Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines, initié au printemps 2014, reprend à partir de janvier 2015, pour trois séances consacrées à la question de l'interdisciplinarité et des enjeux qu'elle pose à l'histoire culturelle.

Les interventions seront l'occasion d'entendre des chercheurs du Centre présenter leurs projets en cours, autour de trois thèmes centraux du laboratoire : arts du spectacle et patrimonialisation ; environnement ; livre et édition.

Vendredi 23 janvier 14h00-17h00


L'histoire culturelle et la valorisation numérique du patrimoine
-Edwige Lelièvre (UVSQ/CHCSC),
OFabulis : processus de création d'un jeu vidéo pour la valorisation du patrimoine dans le cadre d'un projet de recherche
Le projet OFabulis vise à expérimenter le potentiel de la 3D temps réel couplée à un jeu d'aventure et de rôle multi-utilisateur pour la mise en valeur du patrimoine culturel, en particulier auprès d'un public habitué de ce type de jeu, mais pas de la visite des monuments : les 15-30 ans. Il s’agit donc de mettre au service du patrimoine les innovations d'usage des jeux de rôle en ligne, des jeux à réalité alternée et des jeux d'aventure, en prenant appui sur des innovations technologiques récentes permettant à une petite équipe de créer des mondes virtuels 3D.
Lors de ce séminaire, nous présenterons le projet en lui-même et son processus de création, en partant des points de vue croisés de la recherche, de la création artistique, de l'administratif et de la technique dans un contexte de partenariat entre un laboratoire de recherche universitaire : le CHCSC, une institution publique : le Centre des monuments nationaux et une PME innovante : Emissive.
Le but de cette présentation est de faire découvrir, en particulier aux jeunes chercheurs du CHCSC, la méthodologie de recherche-création, les possibilités du numérique pour la valorisation du patrimoine ainsi que le montage financier et juridique de projets de ce type.

-Jean-Claude Yon (UVSQ/CHCSC) et Jean-Jacques Gay (Paris 8)
P2S : le jeu vidéo comme outil de valorisation des collections de la BnF

Le projet P2S (« les patrimoines du spectacle : en scène ! ») a pour objet d’étude la vie théâtrale à Paris dans la seconde moitié du XIXe siècle. Dix lieux de spectacle ont été sélectionnés (Palais-Royal, salle Louvois, salle Ventadour, les deux salles du Vaudeville, les Variétés, la Comédie-Française, l’Opéra-Comique, les Nouveautés et la salle Le Peletier). Toutes situées en cercle concentriques autour de la Rotonde des Arts du spectacle, ces salles dessinent une géographie du Paris théâtral du XIXe siècle qui sera également une aire de jeu. L’objectif est de construire un prototype de jeu vidéo permettant la valorisation des collections du département des Arts du spectacle de la BnF auprès d’un large public.


Vendredi 6 mars 2015, 14h00-17h00

Histoire culturelle et questions environnementales

-Grégory Quenet (UVSQ/CHCSC)
Histoire culturelle et histoire environnementale, quelles perspectives ?

Naturalisation des sciences sociales ? Offensive des sciences de la nature sur les sciences humaines et sociales ? Présentisme guidé par les impératifs environnementaux et climatiques ? Anachronisme niant les catégories des acteurs ? Retour du déterminisme géographique ? La liste des griefs potentiels est longue et ne plaide pas pour un rapprochement entre l’histoire environnementale et l’histoire culturelle qui, plus qu’aucun autre champ de l’histoire, milite pour le caractère situé des représentations et des pratiques.
En vérité, ces critiques relèvent d’une série de malentendus qui tiennent à la transposition d’un champ de recherche fondé aux Etats-Unis dans un contexte intellectuel et disciplinaire différent de la France. A partir d’un livre récent sur l’histoire intellectuelle de l’histoire environnementale, nous souhaiterions déminer le terrain et mettre en place les conditions d’une rencontre avec l’histoire culturelle. Un deuxième livre, encore plus récent, présente le cas d’un lieu patrimonial supposé bien connu, Versailles, qui peut être renouvelé par des perspectives en histoire environnementale. Pour conclure, deux nouveaux chantiers de recherche seront présentés, l’un sur les « îles du Paradis » et l’autre sur la mort de la nature.


-Sylvie Catellin (UVSQ/CHCSC), Maud Presse (UVSQ/CHCSC) et Matthieu Sourdeval (UVSQ/CHCSC, coordinateur ANR CLASSIQUE & co-coordinateur BNP-Paribas FATES)
La construction de l'interdisciplinarité au sein de projets de recherche sur le changement climatique.
Deux projets de recherche sur le changement climatique seront présentés et comparés sous le prisme de l'interdisciplinarité. Le projet ANR CLASSIQUE mobilise des chercheurs de nombreuses disciplines (climatologues, hydrologues, agronomes, démographes, géographes, spécialistes de la médiation scientifique, ...) pour tenter de mieux appréhender l'impact des changements climatiques en Sibérie, à la fois sur l'environnement et sur la société. Si le réchauffement climatique actuel se poursuit comme prévu, ces impacts sont susceptibles d'augmenter, affectant grandement les écosystèmes, les cultures, les modes de vie et les économies.
Le projet BNP-Paribas FATES, quant à lui, s'intéresse plus particulièrement aux modèles numériques du climat, seuls outils disponibles pour anticiper la vitesse des changements futurs, et leurs impacts sur le cycle de l'eau ou les évènements extrêmes. L'étude précise du réchauffement climatique naturel de la fin de la dernière période glaciaire permettra de mieux évaluer si ces modèles sont capables d'anticiper correctement la vitesse de ces changements, et notamment des changements brutaux. Ces questions complexes qui nécessitent le recours à des disciplines scientifiques multiples capitalisent l'expérience accumulée dans le projet ANR CLASSIQUE pour aborder la construction de l'interdisciplinarité d'une façon novatrice.

Vendredi 19 juin 2015, 9h30-12h30

Le livre et l'édition au prisme de l'histoire culturelle

-Jean-Charles Geslot (UVSQ/CHCSC)
Un dictionnaire des éditeurs français du XIXe siècle : quel apport pour l’histoire culturelle ?

Le CHCSC est porteur depuis la rentrée 2014 d’un projet collectif, financé par l’ANR : « DEF19 ». Ce programme qui vise à é+tablar`un dictionnaire des éditeurs français du XIXe siècle, cherche à doter la communauté scientifique d’un outil qui manque aujourd’hui, et que les développements, désormais ancrés dans une longue histoire, de l’étude du monde et des métiers du livre, rendent aujourd’hui possible tout autant qu’indispensable. Pour ce faire, DEF19 associe une équipe de chercheurs du CHCSC ainsi que des conservateurs de la BnF et des Archives nationales, dans un double esprit de collaboration entre universitaires et professionnels et de comparaison internationale, avec d’autres entreprises du même type menées à l’étranger.
L’objectif de ce projet est double lui aussi : d’une part, réaliser une recension exhaustive de tous ceux qui ont édité au moins un ouvrage entre 1800 et 1914, pour en proposer des notices biographiques systématiques. D’autre part, constituer une base de données numérique et interactive, qui permettra d’aller plus loin que cette simple dimension biographique, en permettant une analyse prosopographique de ce monde des éditeurs, de mieux comprendre la constitution de ce groupe, ses caractéristiques, ses stratégies. Acteurs majeurs de cette évolution culturelle contemporaine qu’est l’entrée dans l’ère de la culture de masse, les éditeurs du XIXe siècle sont au cœur de processus variés, tant les évolutions des formes et de la diffusion de la littérature que l’économie de cette industrie du livre ou la structuration professionnelle des métiers culturels.
Parce que les éditeurs sont au cœur des évolutions culturelles du XIXe siècle, ce dictionnaire des éditeurs en gestation doit constituer un outil précieux pour la recherche en histoire culturelle. Il s’agira donc d’en comprendre les enjeux scientifiques tout autant que la méthodologie.

-Serge Linarès (UVSQ/CHCSC)
Pour une approche herméneutique du livre illustré depuis Mallarmé

Principal espace de collaboration entre écrivains et artistes, le livre illustré déroute souvent la démarche interprétative du fait de son hétérogénéité sémiotique. Depuis la fin du XIXe siècle, la modernité ajoute à l’embarras critique en contestant la subordination sémantique de l’image au texte. Illustrée d’exemples, cette communication s’essaiera à proposer une méthode d’investigation à plusieurs niveaux. Afin d’envisager le livre à figures dans la complexité de ses moyens et de ses enjeux, elle plaidera pour une approche herméneutique ramifiée, procédant par réductions successives de focale. Préalable à toute investigation, la contextualisation esthétique et socio-historique débouche sur l’évaluation du rôle de chacun – auteur, artiste, éditeur – dans le processus de création. Après quoi, l’ouvrage bimédial invite à l’étude de sa matérialité et de son imaginaire, dans le souci constant d’articuler entre eux les moyens d’expression et de ne majorer ni la part lisible, ni la part visible. Somme toute, c’est à la complémentarité des approches analytiques que tend une pareille herméneutique, à la traverse d’études plus descriptives ou formalistes.

Informations complémentaires :

Le séminaire est ouvert à tous les membres du CHCSC et à toutes les personnes intéressées qui sont chaleureusement invitées à participer aux discussions et à ce précieux moment d'échange.

Dernière mise à jour de cette page : 2 février 2016


Informations pratiques

Du 23 janvier au 19 juin 2015
esther.van-rossen@uvsq.fr
 

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

http://www.uvsq.fr