Accès direct au contenu

Dans :

Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés contemporaines - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

CHCSC > Actualités > Séminaires

Histoire du spectacle vivant XIX°-XX° siècles

Prochaine séance de ce séminaire qui s'intéresse à toutes les formes de spectacle vivant : théâtre, opéra, danse, concert etc. Fidèle à son habitude, le séminaire mêle encore cette année les époques, les disciplines et les pays.

Rideau.gif
Pour sa dix-huitième « saison », le séminaire « Histoire du spectacle vivant (XIXe-XXe siècles) » est de nouveau l’hôte de la Société d’Histoire du Théâtre, au sein de la Bibliothèque nationale de France. Fidèle à son habitude, le séminaire mêle encore cette année les époques, les disciplines et les pays. Il se fait l’écho de programmes de recherche en cours ou à venir, de publications récentes et de travaux en cours. Le séminaire est largement ouvert aux chercheurs venus de divers horizons, des étudiants de master 1 aux chercheurs les plus chevronnés, tous réunis par l’étude du spectacle vivant. Il est un lieu d’échange et de rencontre, sans exclusive.

16 juin 2014


Céline Frigau-Manning : Chanteurs-acteurs et spectateurs du Théâtre-Italien de Paris (1815-1848). Enjeux, sources et méthodes.

Consacré à la production d’opéras italiens, chantés dans la langue originale, le Théâtre royal Italien est l’une des institutions artistiques les plus décisives du premier XIXe siècle. Mais ses chanteurs sont-ils aussi acteurs ? Que font, sur scène, des artistes comme Manuel García, Giuditta Pasta ou Maria Malibran ? Comment leurs publics décrivent-ils leurs pratiques scéniques et l’émotion qu’ils éprouvent à les regarder ? Le lieu commun qui traverse toute l’histoire du théâtre – l’idée que l’art de l’acteur meurt avec lui sans laisser de traces – semble valoir à plus forte raison pour le chanteur: voix et mouvement enfuis, seules restent des impressions ou plutôt, des souvenirs d’impressions, tissés d’évidences pour les contemporains, perdues pour nous. À côté d’autres sources, tels que manuels, livrets de scène, archives administratives ou iconographie, les témoignages de spectateurs doivent être au cœur de notre réflexion : car le spectateur est lui-même auteur de cette histoire du théâtre dont il peut devenir un objet d’étude privilégié. Alors que l’histoire du théâtre s’est largement constituée autour de la figure du metteur en scène, il faut ici s’intéresser à un temps où cette fonction n’existait pas, à des chanteurs maîtres de leur jeu, dans la limite d’une esthétique, d’attentes de publics et d’administrations ; interroger des pratiques procédant moins d’un principe centralisateur que de règles et de régularités, de principes d’orchestration sans chef d’orchestre. À l’occasion de la parution de l’ouvrage Histoire du Théâtre-Italien de Paris (1815-1848). Pratiques scéniques de chanteurs et regards de spectateurs (Champion, 2014), nous reviendrons ainsi sur les enjeux, les sources et les méthodes d’une histoire du geste au Théâtre-Italien.

Informations complémentaires :

Responsables du séminaire
Jean-Claude Yon, professeur à l'UVSQ.
Graça Dos Santos, maître de conférences à l'Université de Paris Ouest Nanterre La Défense.

Consulter le programme complet de ce séminaire

Dernière mise à jour de cette page : 8 juillet 2014


Informations pratiques

Le lundi de 17h30 à 19h
Société d’Histoire du Théâtre, Bibliothèque nationale de France
71 rue de Richelieu
75002 Paris
Rendez-vous devant le 71
Jean-Claude Yon jean-claude.yon@uvsq.fr
 

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

http://www.uvsq.fr