Accès direct au contenu

Dans :

Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés contemporaines - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

CHCSC > Actualités > Séminaires

Éthiques & Mythes de la Création 2018-2019

Le séminaire de rentrée consacré à la création collective française contemporaine : festival des Arts Foreztiers, Bandes dessinées, résidences, expositions…Comment se définit l’esprit d’une création collective et comment s’exprime la liberté d’expression, dès qu’il y a plus de deux auteurs ou artistes !

v_v-emc-image-1494508680780-jpg.jpg

Programme


Avec les exposés et dialogues croisés de Sylvie Dallet, Céline Mounier, Jérôme Liniger et Diane Watteau.

Introduction du séminaire : Sylvie DALLET : « Métamorphoses et oeuvres communes : un enjeu éthique fondateur »

Céline MOUNIER
: « Du café numérique aux Arts Foreztiers, comment relier des expériences ? »
Biographie :   Diplômée de Sciences-Po à Paris, puis docteure en sociologie en l’an 2000, avec une thèse intitulée La responsabilité au travail. Depuis 2000, un parcours au sein de l’entreprise France-Télécom devenue Orange, un parcours qui va de l’innovation au marketing en passant par le commerce, mais sans jamais rien perdre de l’exigence de la posture de chercheuse, et en participant à des projets de recherche collaborative, même, surtout, en étant au commerce. Depuis 2011, responsable des cafés numériques d’Orange.  Membre de l’Institut Charles Cros depuis 2018, Céline Mounier est la fois littéraire et sportive, chanteuse et scientifique, menant de fronts plusieurs passions, d’une curiosité en alerte. Community manager du Facebook dédié aux Festival des Arts Foreztiers, elle relie cette expérience  participative d’écriture à une réflexion sur les valeurs collectives institutionnelles et de recherche.

Jérôme LINIGER : « Artiste et designer ? Communiquer ou transmettre ? Produire ou créer ? »
Résumé de l’intervention : Souvent vues comme antinomiques, les connexions entre ces actes sont pour nous des questions d’éthique et de diversité de regards. Dans nos pratiques, l’art contemporain et le design se rejoignent sur ce point : ouvrir au dialogue et nourrir le libre arbitre, et par conséquent la liberté d’expression. « C’est bien la raison qui guide chaque geste, chaque mouvement, chaque cadre et chaque trace d’encre. Cet acte [l’acte artistique] interroge sans cesse le geste et la vision. En questionnant le corps, l’acte même de créer et la jouissance de faire, il suscite le doute. Et n’est-ce pas en doutant que l’on peut rester libre?» Extrait du texte de présentation de « Formats » (projet de Liniger, Roques & Jacquette, 2018)

Biographie :
  peintre, performer et designer, né en 1970 à Neuchâtel (Suisse), étudie la peinture depuis son plus jeune âge avec sa mère, Pauline Liniger, elle-même peintre et professeur d’art. Après avoir été diplômé de l’Académie Maximilien de Meuron à Neuchâtel,  il étudie la gravure d’art à l’Atelier de Saint-Prex. Il se rend ensuite au Japon pour être formé à l’art de la peinture traditionnelle et de l’encre, le Sumi-Ê. Il intègre alors les Beaux-Arts de Paris, L’école nationale supérieure (diplômé en 1996).

La pratique de LINIGER, en tant que plasticien performer, est d’offrir au spectateur l’opportunité de faire partie du processus créatif. Qu’il peigne sur papier ou toile, sur des plastiques monumentaux ou directement sur les corps, ce dialogue entre l’encre et celui qui regarde est au centre de sa préoccupation ; avec toujours le projet d’explorer le rituel de la création. Cette recherche commence en 1994, avec ses installations expérimentales, durant sa résidence au Winchester College of Art, au Royaume-Unis. Depuis, seul ou en collaboration avec d’autres artistes – chorégraphes, danseurs, artistes visuels, acteurs, poètes – il continue d’expérimenter systématiquement la peinture comme un « rite de passage ».  Il a collaboré notamment avec l’auteur et réalisateur Christophe Averlan, la chorégraphe Sophie Landry, avec l’artiste visuelle New-yorkaise Katy Martin, avec qui il mène depuis 2012 le projet d’art performatif The Meeting Point Project (Paris, NYC, Pékin – Liniger Martin Averlan Jacquette) et avec le danseur et chorégraphe Anthony Roques et Nicolas Jacquette sur le projet d’art Formats depuis 2017. Jérôme LINIGER a été exposé en Suisse, en France, au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Chine. Il est, par ailleurs, directeur associé, fondateur de l’agence de communication visuelle Si – studio-irresistible où il dirige la création sur les projets de communication visuelle. Il signe les peintures monumentales créées en direct pour l’événementiel de prestige, ainsi que les projets de scénographes. En tant que dessinateur de presse, il reçoit en 2015 le « Prix du Club de la Presse » au Salon International du dessin de presse de Saint-Just-le-Martel (France), il a signé durant plus de 15 ans les dessins de presse de la revue de presse du Suisse Magazine et est cofondateur du site d’information sur l’écologie www.leCrapaud.fr. Commissaire de l’événement « La Presse en Liberté » à l’UNESCO – Paris, il est l’initiateur en 2018 avec N. Jacquette, de la première journée de travail à l’UNESCO, les États Généraux du Dessin de Presse.

Diane WATTEAU:  » Être fait des images des autres (ou comment partager les risques des images en exposant les autres.) »
Biographie :  agrégée et maître de conférences en arts plastiques à l’École des Arts de la Sorbonne Université Paris1, critique d’art (AICA), artiste, commissaire indépendante, membre du comité de rédaction de Savoirs et Clinique. Ses travaux croisent théorie de l’art, psychanalyse et sciences du vivant, son champ d’investigations artistiques et théoriques repose sur un sujet en transit dans un espace intime et politique. Contributions dans des ouvrages scientifiques, des revues et des colloques. Participation au Prix AICA France de la critique d’art, Palais Tokyo (2017) et aux monographies de D. de Beir (2016), de C. Lévêque, Musée du Louvre (2014). Co-commissariats et direction des catalogues d’expositions Enfermement, Musée Saint Denis (2019), Prendre soin ? Hôpital Tonnerre (2017), Cadavre exquis, Musée Granet, Marseille Provence/Binsztok (2012) ; Contre nature, Binsztok (2012) ; Vivre l’intime dans l’art contemporain, Thalia (2010). Publication de Conversation avec Watteau, L’Harmattan (2001). Responsable Numéro 6, Revue Plastik, « Les tropismes du care dans l’art contemporain ». Dernière exposition à Tonnerre (Psychic-Lou, 2018). Préparation d’un film-essai Lou, la Vénus à la cravache.

Informations complémentaires :

> Le séminaire explore différents thèmes où l’éthique nourrit la créativité : le 10 octobre (approches de la création collective française), puis le 14 novembre (la création féminine en Chine) et le 5 décembre (ce qui disent les contes au monde contemporain). Le calendrier de 2019 sera communiqué ultérieurement.

Dernière mise à jour de cette page : 2 octobre 2018


Informations pratiques

Mercredi 10 octobre 2018
De 14h à 18h
l'Espace Harmattan
24 rue des Écoles,
75005 Paris
 

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

http://www.uvsq.fr