Accès direct au contenu

Dans :

Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés contemporaines - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

CHCSC > Actualités > Les publications

Silences et récits. Les médias à l'épreuve des conflits africains (1994 - 2015)


François Robinet
Edition: Institut National de l'Audiovisuel - 2016
ISBN: 978-2-86938-239-8
320 p., 24.00€

Silences et récits
François Robinet livre une enquête sur la médiatisation des conflits africains des années 1990-2000. Mobilisant des sources variées (archives audiovisuelles, articles et photographies de presse ou témoignages de journalistes), il étudie les représentations données de ces guerres ainsi que les enjeux éthiques, politiques et géostratégiques de leur traitement médiatique.

Comment expliquer l’attention soutenue dont bénéficient certaines guerres tandis que d’autres sont totalement ignorées ?

Loin des références à la pseudo « loi du mort-kilomètre », il souligne le poids de facteurs tels que l’identification d’intérêts français, la dramatisation des aspects humanitaires ou encore l’accès aux forces en présence.
L’étude révèle aussi de fortes similitudes dans les choix opérés par les rédactions pour mettre en image ces conflits. Les conditions de travail des journalistes et la persistance d'un imaginaire partagé sur l'Afrique expliquent en partie la récurrence de certaines grilles de lecture. Mais l’étude montre également comment la communication des acteurs politiques, militaires et humanitaires pèse, fortement, sur les discours journalistiques.

Les rapports de force entre ces pôles de plus en plus professionnalisés, la mutation des pratiques des reporters de guerre à l'heure du numérique ainsi que l'évolution des stratégies des rédactions en chef permettent de mieux comprendre les phénomènes de désinformation, de manipulation - voire de propagande.

Rwanda, 1994. Plus de 800 000 personnes sont massacrées en trois mois pour leur supposée appartenance ethnique. Si l’opération Turquoise permit de sauver plusieurs milliers de Rwandais, la mise en cause du rôle de la France avant, pendant et à l’issue du génocide a grandement fragilisé sa capacité d’influence sur son ancien « pré-carré ». Pourtant, depuis 1994, plus d’une vingtaine d’interventions militaires françaises ont été organisées sur le continent africain. De durées et de natures diverses, ces implications françaises dans des situations de crise et de conflit ont bénéficié d’une visibilité très inégale. Si les opérations Licorne en Côte d’Ivoire ou Serval au Mali ont largement été couvertes, les missions Boali en République centrafricaine, Aramis au Cameroun ou Croix du Sud au Niger n’ont suscité que peu d’intérêt.

L’inégale médiatisation des conflits africains constitue le point de départ de cette enquête. Derrière la permanence d’un discours figé sur l’Afrique, l’ouvrage met en relief les mutations des pratiques des reporters de guerre à l'heure du tournant numérique, l'évolution des stratégies des rédactions en chef, ainsi que la professionnalisation croissante des acteurs impliqués sur ces terrains d'opération (belligérants, armée française, humanitaires…).

À travers l’étude comparée d’une dizaine de crises (génocide Tutsi, 1ère guerre du Congo, guerres civiles en Côte d’Ivoire ou au Darfour…), François Robinet propose de nouvelles clés de lecture de la disparité des couvertures médiatiques.

Informations complémentaires :

François Robinet, Maître de conférences en histoire contemporaine, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines / Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines, secrétaire de rédaction de la revue Le Temps des médias

Contactmborgen@ina.fr
Institut National de l'Audiovisuel - INA
INA éditions

Télécharger le Communiqué de Presse [PDF - 250 Ko]

Dernière mise à jour de cette page : 4 octobre 2016


http://www.uvsq.fr