Accès direct au contenu

Dans :

Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés contemporaines - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

CHCSC > Actualités > Les publications

Le peuple parisien au XIXe siècle entre sciences et fictions

Nathalie Preiss, Jean-Marie Privat, Jean-Claude Yon (dir)
Presses universitaires de Strasbourg
Collection Formes et savoirs
ISBN : 9782868205025
240 p.
22 €

Le peuple parisien.jpg
Pas de méprise ! Il ne s'agit pas ici d’opposer le discours, dit scientifique, de la statistique, de la sociologie, de l’ethnologie, du droit, de l’histoire, à la fiction de la littérature et des arts visuels, mais bien, dans la perspective interdisciplinaire d’une histoire des représentations, de montrer en quoi ces différents savoirs constituent la réalité nouvelle – tantôt balbutiante et trébuchante, tantôt sonnante et éclatante – du peuple parisien au XIXe siècle et se constituent aussi par lui. Autant catégorie critique que catégorie politique ou sociologique, matrice que matière à réflexion, le peuple (nécessairement « parisien » ? Là est aussi la question) au XIXe siècle ne serait donc pas cet être informe dont on ne pourrait faire façon mais ce à travers quoi les différents savoirs façonnent leur discours : à rebours du projet annoncé, on est donc invité à considérer le peuple parisien au XIXe siècle non pas entre sciences et fictions, mais comme fiction, c’est-à-dire modèle, au sens scientifique du terme, « moule à penser », par quoi les différentes formes de savoir pensent le XIXe siècle, se pensent aussi, avec Paris pour observatoire et « gueuloir » privilégiés.

Sommaire

Remerciements

Avertissement

Philippe Hamon – Avant-propos

Nathalie Preiss, Jean-Marie Privat, Jean-Claude Yon – Introduction

I. Figure ou fantôme ? : le peuple parisien au XIXe siècle

Nathalie Jakobowicz – Les figures du peuple de Paris au XIXe siècle ;
Aude Déruelle – Le peuple parisien dans l'historiographie de la Révolution ;
Marceline Laparra – Paris et le peuple « inclassable » dans Les Misérables.

II. « À corps et à cris » : le peuple parisien incarné

Sylvie Vielledent – Le peuple parisien au théâtre en 1830, entre réalisme et transfiguration ;
Romain Benini – La chanson populaire, le peuple, et Paris, de la fin de la monarchie de Juillet à la Deuxième République ;
Philippe Hamon – La représentation du corps du travailleur (parisien) dans le roman du XIXe siècle ;
Anne Monjaret – Travaille, sois belle et tais-toi. Les ouvrières de l'aiguille à Paris, un « corps » de métier en représentation ;
Nicolas Dissaux – Jalons pour une histoire juridique du peuple. Cris et chuchotements.

III. Matière ou matrice ? : le peuple « à venir »

Françoise Sylvos – Le peuple de Paris dans trois fictions futuristes du XIXe siècle ;
Jean-Marie Privat – Un peuple (parisien) sans folk-lore ?
Jean-Claude Caron – Le peuple (parisien) n'existe pas. Réflexions sur la notion de catégorie en histoire ;
José-Luis Diaz – Pour ne pas conclure : le « peuple parisien » dans le texte.

Informations complémentaires :

Jean-Claude Yon est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et directeur adjoint du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines.

Dernière mise à jour de cette page : 11 octobre 2013


http://www.uvsq.fr