Accès direct au contenu

Dans :

Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés contemporaines - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

CHCSC > Actualités > Journées d'études

Culture populaire et/ou culture grand public? De la subversion au marketing (XIXe-XXIe siècles)

CULTURHISTO 2012 : journée d'études organisée par les doctorants du centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines.

affiche Trianon

Quels seraient les enjeux d'une mise en parallèle entre culture populaire et culture grand public ? S'agit-il d'une distinction entre logique éducative et logique de marché, ou d'une confrontation entre authenticité d'un côté, et séduction du marché de l'autre? Les termes formulés appellent inévitablement celui de culture de masse dans son rapport à la modernité.

Constatant les confusions existantes entre culture populaire et grand public, les conflits sémantiques et idéologiques constitueront un axe d'analyse essentiel. On sera particulièrement attentifs aux luttes de définition et aux enjeux de labellisation. On le sait, le champ culturel est animé par un déplacement permanent des frontières au sein de « la culture », de redéfinition des hiérarchies. Certaines manifestations de résistances aux cultures dominantes sont parfois qualifiées de « populaires », en oppositions aux cultures officielles. Des labels comme « underground », « rock alternatif », et même « nanar » deviennent ainsi des outils de distinction. Mais les processus de reconnaissance, au sein desquels il faudra étudier l’action des entrepreneurs culturels, peuvent être –et sont- souvent interprétés comme des phénomènes de « récupération » et de routinisation. Au vu de ces reconversions, on peut être tenté de se demander si toute contre-culture est destinée à être absorbée par le système culturel dominant.

Née d'observations faites aux cours de nos travaux respectifs, cette journée d'études a pour objectif de développer de telles problématiques, tout en favorisant la rencontre entre de jeunes chercheurs venus d'horizons et de disciplines différentes.

Programme

9h : Accueil des participants et introduction de la journée.

9h30-11h : Lorsque les politiques publiques dressent des espaces de médiation, entre culture pour le peuple et grand public.
Présidence de séance : Alexis Blanchet (IRCAV – Paris 3).

Thibault Le Hégarat (doctorant en histoire, CHCSC-UVSQ), Le patrimoine matériel en France depuis l'après-guerre : de la difficulté de définir un objet support de représentations et de pratiques mouvantes.
Caroline Saugier (doctorante en arts du spectacle, MRSH- Université de Caen), La culture large public comme produit des institutions culturelles de marché : le cas du festival d'Avignon ''In'' contemporain.
Justine Delassus (doctorante en histoire, CHCSC-UVSQ), Matérialiser l'art littéraire : des maisons d'écrivains aux parcs à thème, quelles identités culturelles ?
11h : pause.

11h30-13h : Le cinéma, ou le triomphe de la culture de masse ?
Présidence de séance : Évelyne Cohen (ENSSIB – Université de Lyon).

Myriam Juan (doctorante en histoire, CHS-Paris 1), Vedettes populaires, stars grand public ? Éléments de réflexion sur les modèles français et hollywoodiens dans les années 1930.
Alexandra Schwetzoff (doctorante en études slaves, Paris 4), Une nouvelle culture de masse cinématographique en Russie contemporaine, le russkij blockbuster.
Nathanel Amar (doctorant en sciences politiques, CERI–Sciences-Po), De l'avant-garde à la propagande : le parcours du cinéma chinois.

14h30-16h30 : La contre-culture, entre récupération et marketing.
Présidence de séance : Anaïs Fléchet (CHCSC – UVSQ).

Marcos Giadas Conde (maître de conférences en sciences de l'information et de la communication, HAR – Paris-Ouest-Nanterre), Le cas Manu Chao : entre culture légitime et hit-parade.
Annabelle Seoane (doctorante en sciences du langage, CEDITEC- Paris-Est-Créteil), Le positionnement du Guide du Routard : de ''l'auberge de jeunesse cracra'' au ''petit hôtel de charme.
Marjorie Glas (doctorante en sciences sociales, EHESS-IRIS), La transformation des modes de revendication du théâtre populaire des années 1950 à nos jours.
Emmanuelle Fantin (doctorante en sciences de l'information et de la communication, GRIPIC-CELSA), L'instrumentalisation de la contre-culture par le discours publicitaire.

16h45-17h30 : Conclusion de la journée par Dimitri Vezyroglou (CERHEC – Paris I)

> Téléchargez le programme [PDF - 1 Mo]
> Téléchargez l'affiche [PDF - 588 Ko]

Informations complémentaires :

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Comité d'organisation : Yann Hermans, Nicolas Lahaye, Géraldine Poels, Matthias Steinle.

Comité scientifique : Alexis Blanchet, Évelyne Cohen, Christian Delporte, Éric Fimbel, Anaïs Fléchet, Laurent Jullier, Jean-Yves Mollier, Jean-Marie Privat, Dimitri Vezyroglou, Jean-Claude Yon.

Dernière mise à jour de cette page : 13 mai 2012


http://www.uvsq.fr