Accès direct au contenu

Dans :

Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés contemporaines - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

CHCSC > Actualités > Brèves

Pour Auber, passez par Saint-Quentin!

« Un bijou à Favart », « le retour d’Auber », « jubilatoire Domino noir », « Auber au bal et Auber à la fête », « 0% de matière grasse, 100% de plaisir » : la presse est unanime pour saluer la production du Domino noir montée par Valérie Lesort et Christian Hecq à l’Opéra Comique du 26 mars au 5 avril 2018, avec lequel le CHCSC collabore.

PhotoDominoNoirDRVincentPontet.jpg
Jouée 1200 fois à Paris au XIXe siècle, cet opéra-comique de Daniel-François-Esprit Auber sur un livret d’Eugène Scribe, créé en 1837, fut en son temps une œuvre universellement connue et appréciée avant de sombrer dans l’oubli. L’Opéra Comique lui offre aujourd’hui une seconde jeunesse.

L’UVSQ est associée à cette résurrection flamboyante. Depuis plusieurs années en effet, les étudiants du master Histoire culturelle et sociale (un des parcours de la mention Histoire de l’Université Paris-Saclay) travaillent chaque année sur une production de l’Opéra Comique dont ils suivent des répétitions et rencontrent l’équipe artistique, avant d’assister au spectacle, dans le cadre du séminaire d’histoire du XIXe siècle d’Anne-Claude Ambroise-Rendu et Jean-Claude Yon. Ce dernier a été particulièrement impliqué dans la production du Domino noir, étant spécialiste de Scribe et de l’opéra-comique. C’est ainsi qu’il a écrit dans le programme du spectacle et a participé à la rencontre avec les artistes organisée à la salle Favart le 29 mars 2018.

Le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC), dont Jean-Claude Yon est directeur, montre ainsi sa capacité à travailler avec les plus grandes institutions culturelles nationales, sans négliger pour autant ses partenaires locaux, comme le Théâtre Montansier à Versailles et le Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines. Notons également que l’UVSQ offre également des ressources exceptionnelles pour l’histoire des spectacles au XIXe siècle, la B.U. de Saint-Quentin venant d’accepter le « fonds Wild » qui vient compléter le « fonds Tamvaco », ce qui met à la disposition des chercheurs des centaines d’ouvrages rares sur l'histoire du théâtre, de la musique et de la danse à Paris au XIXe siècle.

Informations complémentaires :

Dernière mise à jour de cette page : 24 avril 2018


 

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

http://www.uvsq.fr