Accès direct au contenu

Dans :

Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés contemporaines - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

CHCSC > Actualités > appels d'offres

Les SHS dans H2020

Le programme cadre de financement de la recherche européenne Horizon 2020 est arrivé à mi-parcours à la fin de l'année 2017. Cela a été l'occasion pour plusieurs instances de dresser le bilan de la participation des équipes de recherche de chacun des pays membres de l'UE à ce programme cadre.
Vous trouverez dans cette page une synthèse des éléments statistiques permettant de situer la recherche française dans H2020, et plus précisément la recherche en sciences humaines et sociales.
Des liens vers les documents sources sont également mis à votre disposition en bas de la page.
Bonne lecture!

Bilan de la participation de la recherche française - toutes disciplines - à mi-parcours d'Horizon 2020


En 2017, le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a mené une étude sur la participation française à mi-parcours d'Horizon 2020 [PDF - 986 Ko].

Il ressort principalement de cette note que :

Avec 10,5% des financements obtenus, la France se situe en 3e position des États bénéficiaires des fonds Horizon 2020, derrière l’Allemagne (15,5%) et la Grande-Bretagne (14,7%).

Les premières années du programme Horizon 2020 sont marquées par une compétition de plus en plus relevée qui se traduit notamment par la baisse du taux de succès moyen de 14,7% (7ème PCRDT) à 11,3% à mi-parcours d'H2020.

[PNG - 56 Ko]

(Source: MESRI)

Si la France présente un taux de succès de 14,2%, soit le taux le plus élevé de l’U.E., celui-ci ne compense pas la faiblesse relative des dépôts (seulement 8,4%).

La France souffre en particulier sur le Pilier Défis sociétaux avec une part des financements obtenus de 9,8%.

Sur la période 2014-2016, la France a un taux de retour sur sa contribution de 68% (c'est-à-dire que pour 1 € versé au pot commun par la France, les équipes françaises ne bénéficient que de 0,68 €).

Un élément marquant est le poids toujours très important du CNRS et du CEA dans le total des financements obtenus par la France (25,5% contre 25% sur l’ensemble du 7ème PCRD).
En termes de typologie d’acteurs, la France se distingue par une participation industrielle meilleure que la moyenne européenne, qui tient en grande partie aux secteurs de l’aéronautique et de la microélectronique.

[PNG - 38 Ko]

[PNG - 54 Ko]

(Source: MESRI)

Les SHS dans Horizon 2020


Thierry Mandon, secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et à la recherche, a confié fin 2016 à Michel Wieviorka, président de la Fondation maison des sciences de l’homme (FMSH), la mission d'établir un état de la participation des sciences humaines et sociales françaises au programme cadre Horizon 2020.

Ce rapport [PDF - 1 Mo] constate le recul des SHS françaises dans les programmes européens: la France était en 4e position lors du 7e PCRD, elle est désormais en 7e position.

Concernant la participation française aux bourses ERC:
L'ERC consacre 17% de son budget total aux SHS, c’est de loin la principale source de financements européens en SHS.
Or le taux de participation française aux ERC est en constante baisse : 7.4% des candidatures en 2010, 4.1% en 2013. La France est en 6e position alors que dans les autres disciplines, elle est en 4e position.
Ceci signifie que peu de chercheur.e.s français concourent à des bourses ERC. En outre, la France exerce une attractivité moindre que d’autres pays européens pour accueillir les lauréat.e.s ERC, en partie en raison de difficultés administratives et fiscales rencontrées par les établissements français.

Concernant la participation française aux projets collaboratifs du défi 6:
La situation de la performance nationale au défi 6 SHS est également préoccupante: elle a baissé de 6,4% pour le 7e PCRD à 5,4% pour Horizon 2020.
Ceci s'explique notamment par la qualité contestée de la place faite aux SHS dans les programmes européens.
En effet, si H2020 compte aujourd’hui 7 défis sociétaux, il n'y en avait initialement que 6 dont aucun en SHS: santé, bioéconomie, transport, changement climatique et ressources, sécurité. Les SHS devaient venir apporter un éclairage complémentaire, souvent périphérique, à des recherches relevant de ces domaines.
Les SHS se sont dans les faits longtemps trouvées dissoutes, et les budgets (par exemple pour le transport et l’énergie) allaient à d’autres préoccupations de recherche que celles qui relèvent des SHS.
Une forte mobilisation des chercheur.e.s en sciences sociales (à laquelle les chercheur.e.s français.e.s ont modérément participé) a pris forme en 2012 pour qu’un défi H2020 leur soit consacré.
Malgré tout, le défi 6 est souvent critiqué pour manquer de cohérence, rassemblant des résidus du programme-cadre précédent difficiles à coordonner.
Les équipes françaises coordonnent très peu de projets européens coopératifs et sont moins que d’autres impliquées comme partenaires dans de tels projets.

Avec un nouveau Work Programme 2018-2020 [PDF - 799 Ko] portant sur les migrations, les transformations dues à la quatrième révolution industrielle et la gouvernance, la communauté de recherche en SHS a de nombreux atouts à faire valoir pour améliorer sa participation et son taux de réussite.

Dernière mise à jour de cette page : 15 février 2018


 

Contact


Pour toute question concernant votre projet, n'hésitez pas à me contacter.

Aurélia Desplain
Chargée de valorisation scientifique
Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines (CHCSC)
Bureau 601 | Tél. 01 39 25 56 66
Dynamiques patrimoniales et culturelles (DYPAC)
Bureau 525 | Tél. 01 39 25 56 67
http://www.uvsq.fr